Jérome Le Saoût

.......Journal d'un Poilu de Carantec......
 
 
 

 
Né le 25 décembre 1875 à Carantec 



Marié le 6 mai 1903 à Carantec avec Marie-Yvonne Merret



 

Décédé le 19 avril 1926 à Carantec

Fils de Jean le Saout et de Francoise Hamon

Marin Pêcheur,puis Gabarier

Inscrit maritime à Morlaix "5096" du 18 janvier 1894

  

Décision du conseil de révision

 

Inscrit maritime:85 dans le tirage du canton de Taulé

dans la 4ème partie de la liste de recrutement cantonnal

1ère période d'exercice en 1902

2ème période d'exercice en 1904





Déclaration de la Guerre
,le 1er Août 1914


Premier jour de la mobilisation,le 2 Août 1914






5 Août 1914

Mobilisé,à Brest

5 au 13 Août 1914

Affectation sur "le Charles Martel"

 


Cuirassé"Charles Martel"

Lancé à Brest,le 29 août 1893
Mis en service,en 1897
Escadre du Nord,jusqu'en 1898
Escadre de la Méditerrannée,de 1898 à 1912
Désarmé,en 1912
Sert de ponton-caserne à Brest,jusqu'en 1919
Vendu à des Néerlandais et démoli à Hendrik Idi Ambach,en 1920




14 Août 1914
Retour à Morlaix

Jusqu'au 29 Août 1914
Départ de Morlaix pour faire la moisson à saint Thégonnec

30 Août 1914
Retour à la maison à Carantec


 

Mis à la disposition de l'autorité militaire pendant la durée de la guerre ,
par dépeche ministérielle marine du 28 octobre 1914

27 novembre 1914

Versé dans les Troupes Coloniales,



 

6ème régiment d'infanterie colonial en soldat de 2ème classe

 9 février 1915 au 16 janvier 1916




 7 février 1915 


"Départ de Carantec"


 8 février 1915

"Arrivé au dépôt de Lyon,visite médicale et habillement"



 9 février 1915

"Départ pour Valbonne,et arrivée le jour même,y rejoindre le corps d'armée"



 10 avril 1915

"Départ de Valbonne pour Paulet"



 22 avril 1915

"Retour à Valbonne"




 24 avril 1915

"Départ pour Lyon"




 28 avril 1915

"Arrivée à Sainte Foy"




  5 mai 1915

"Départ pour Saint-Irénée"




 8 mai 1915

"Départ pour les Minimes"



 10 mai 1915

"Retour à Saint-Irénée,désigné pour Les Dardanelles"




12 mai 1915

"Départ de Lyon et arrivée à Marseille"




15 mai 1915

"Embarquement sur le paquebot des Messageries Maritimes"

"L'Australien"



Lancé à La Ciotat,le 26 mai 1889
Affecté aux lignes du Pacifique
Le 3 juillet 1895,il transporte Paul Gauguin,pour son dernier voyage



A partir de 1914,il est requisitionné par l'Armée pour effectuer des transports de troupes



Il est torpillé et coulé,lors d'un voyage entre Marseille et Port-Saïd,
le 19 juillet 1918 par le sous marin Allemand U 54
Bilan:65 morts




19 mai 1915


"Arrivée à Moudros"



21 mai 1915

"Je pars de Moudros et j'arrive aux Dardanelles

 

Débarquement immédiat puis nous partons pour le poste de repos"





23 mai 1915

"Je pars pour les tranchées en 3ème ligne"



26 mai 1915



"Passage en 2ème ligne"

29 mai 1915

"Nous partons en 1ère ligne"

3 juin 1915



"Départ de la 1ère ligne au matin pour le poste de repos"

4 juin 1915



Photo prise sur le champ de bataille,le soir du 4 juin

7 juin 1915

"Nouveau départ pour les tranchées en 3ème ligne
De là ,nous faisons les boyaux pour la  2ème"

10 juin 1915

Départ pour la 1ère ligne

14 juin 1915

"Départ à 10 heures du soir pour le poste de repos près du cimetière"

15 juin 1915

"Arrivée au poste de repos
Nous sommes informés que comme nous avions 10 jours de tranchées,
nous aurions 12 jours de repos"

 15 juin au 17 juin 1915

"Durant les jours de repos,exercices de 4 heures à 6 heures du matin
Au lieu des 12 jours de repos promis,nous avons eu droit à 3 jours"

18 juin 1915

"Retour dans les tranchées en 3ème ligne"

20 juin 1915



"On nous prévient que le lendemain ,
nous aurons une attaque à faire pour renforcer Les Sénégalais"

21 juin 1915,3 heures du matin

"Nous montons en 1ère ligne pour l'attaque prévue
Repos pendant le bombardement de l'artillerie et le lancement des bombes
Durant deux heures,on ne voit rien avec la fumée.Le bombardement continue jusqu'à 6 heures.
C'est l'heure de l'attaque:on nous ordonne de marcher en avant!

Nous croyions que nous étions là pour rester en 1ère ligne,mais on nous fait sortir pour faire l'attaque:
Nous marchons en avant et nous gagnons la 1ère ligne turque.
Nous tirons sur les Turcs pour essayer de continuer l'avance,nous tenons bien un moment,
mais après quelques contre attaques les Turcs et leurs renforts nous ont presque entourés.
Au dernier moment,quand on voit qu'on est pris,on nous crie"Sauve qui peut".
Chacun se débrouille de son mieux,pour retourner à notre 1ère ligne de tranchée.
J'y arrive,on me prend par les épaules,une fois les derniers rentrés dans nos tranchées,
on nous crie de tirer pour nous défendre car voilà les Turcs qui viennent sur nous,
je grimpe de mon mieux du côté de la tranchée pour tirer.
Chacun fait de son mieux:on tient à peu près un quart d'heure,puis on donne l'ordre de cesser le feu.
Quelques minutes plus tard,les Turcs apparaissent de nouveau,on recommence à tirer.
Après quelques minutes on ne voit plus personne,on cesse le feu. 

Le lieutenant me dit alors"Allons mon vieux,descendez pour vous défatiguer"
je lui réponds que je ne sui pas fatigué,"descendez toujours",me dit il
"vous serez mieux en bas que d'être là"

Je descends plus bas dans la tranchée,je reste là debout en garde quelques minutes,
mais quand je pensais le moins,tout à coup,je sens une douleur qui me frappe la poitrine,

Je suis blessé par un éclat d'obus dans le côté gauche!

Après quelques minutes,comme je n'avais pas perdu connaissance,
je me débrouille comme je peux vers le poste de secours.
Je marche de 4 à 5 kilomètres,je serais suivi par le sang jusqu'au poste de secours.
On me coupe les effets pour me donner queques soins.

De là,je rentre au poste de commandement pour donner des enseignements et l'adresse de ma femme.
Puis je pars vers l'hôpital,ou l'on me donne un quart de tisane,et je vais aux vaccinations.
Je prens le bateau pour les Dardannelles"


21 juin 1915,18 heures

"Nous arrivons à Moudros"

21 juin au 24 juin 1915

Embarquement sur le "Théodore Mante"

Compagne mixte de navigation



 

Lancé aux chantiers de La Seyne sur Mer,en 1912
Rebaptisé Mustapha II pour la même compagnie,en 1917
Rebaptisé Djebel-Antar pour la même compagnie,en 1933
Renommé Helendra pour Larmona Shipping CO londres,en1937
Baptisé Gatun et vendu à Edouard Godillot à Panama,en 1938
Rebaptisé Alice par le même propriétaire ,en 1939
Renommé Margit par le même propriétaire,en 1940
Vendu à Emlyn Jones à Cardiff,en 1940
Bombardé et coulé dans le port de Kalkara Creek,le 19 avril 1941



24 juin 1915

"Départ à 7 heures pour Alexandrie"

26 juin 1915

"Arrivée à Alexandrie"

26 au 29 juin 1915

"Je reste dans le bateau,
je passe une visite le dimanche matin,
je subis une opération et on me retire un éclat d'obus du côté"





29 juin 1915

"Je débarque du bateau pour l'hôpital Pasteur d'Alexandrie en Egypte"

29 juin au 26 juillet 1915

"Je reste hospitalisé à Alexandrie"

26 juillet 1915

"Départ pour la France
J'embarque sur le Sydney"

 


 


 

 

 

Paquebot "SS Sydney" des Messageries Maritimes

Lancé à La Ciotat,le 17 novembre 1882
Il assure la ligne Marseille-Nouvelle Calédonie
Il est abordé par le croiseur Chinois à Woosung,en 1891
Rupture de l'arbre d'hélice,il est remorqué par l'Adour pour retour à Marseille,en octobre 1903
Requisitionné pour transports de troupes par l'armée ,en 1914
Démoli ,en 1922



29 juillet 1915

"Nous arrivons à Malte
Nous quittons Malte dans la nuit"

31 juillet 1915

"Nous arrivons à Marseille,
Nous débarquons puis on nous transporte en autos aux casernes
Nous passons la nuit à terre à Marseille."

 1er août 1915

"Nous retournons au casernement;on nous donne nos papiers,
Je pars de Marseille,avec le train de 16h30,pour un mois de convalescence"

2 août 1915

"J'arrive à Paris"

3 août 1915

"J'arrive à Morlaix à 6h15 du matin,
Puis direction Carantec avec le courrier ou j'arrive à 9 heures et demie"

1er septembre 1915

"Ma convalescence finit ce jour,mais la fièvre me retient sur mon lit,
Je reçois une prolongation de 25 jours."

25 septembre 1915

"Je retourne à Lyon puis départ pour saint-Irénée"



26 septembre 1915

"J'arrive à Saint-Irénée"



27 septembre 1915

"Je pars pour Fort-Loyasse"



8 octobre 1915

"Je passe la visite médicale à l'hôpital de Villemanzy:



Je suis mis inapte"

13 octobre 1915

"Je pars de Fort-Loyasse pour Fort-Vaise"



4 novembre 1915

"Je reçois une permission de Fort-Vaise"

9 novembre 1915

"Je rentre à Fort-Vaise et j'y reste jusqu'au 14 janvier 1916

14 janvier 1916

"Je pars de Lyon"



15 janvier 1916

"J'arrive à Montélimar,ou je passe une visite médicale"

 

111 ème regiment  d'infanterie territorial 

16 janvier 1916 au 29 août 1916

 
16 janvier 1916

"Je rentre à l'hôpital de Montélimar



On me passe la radiographie
On me fait savoir que je dois subir encore une opération"

27 janvier 1916

"On me fait l'opération et on retire encore deux morceaux d'obus de mon côté"

7 février 1916

"Je quitte l'hôpital de Montélimar pour un hôpital de campagne temporaire,à Marsanne"

24 février 1916

"Je quitte l'hôpital"

25 février 1916

"Je pars pour Valence "

29 février 1916

"Je reçois un mois de convalescence à Valence"

29 mars 1916

"Je retourne à Montélimar.



Je passe la visite médicale,
et je suis mis apte dans la 1ère catégorie du 111 ème régiment territorial"


5 avril 1916 

"Je pars en équipe agricole à Jaillant pour 15 jours"

24 avril 1916

"Je rentre à Montélimar"


28 avril 1916

 "Je repars en équipe agricole à Pontaix"

13 mai 1916

"Je rentre à Montélimar"

15 mai 1916

"Je pars pour Montbrison en chantiers agricoles"

28 mai 1916

"Je retourne à Montélimar"

3 juin 1916

"Je passe la visite médicale
J'obtiens 15 jours de permission puis 15 jours de prolongation"

3 juillet 1916

"J'arrive de nouveau à Montélimar"

4 juillet 1916

"on m'envoie encore en équipe agricole à Montboucher"

19 juillet 1916

"De retour à Montélimar"

25 juillet 1916

"Je suis envoyé comme garde de voies
à Chateauneuf-du-Rhône pour remplacer des permissionnaires"

15 aôut 1916

"J'arrive de nouveau à Montélimar"

18 aôut 1916

"Je pars en permission"

28 aôut 1916

"Retour de permission à Montélimar
Rappelé par le service automobile,
je pars à Lyon"



29 aôut 1916

"Départ de Lyon pour Fort-Vancia"

30 aôut 1916

"Arrivé au 13 régiment d'artillerie de Fort-Vancia"



 

 13 ème régiment d'artillerie"service auto"

29 août 1916 au 20 janvier1917


3 septembre1916


"Je pars en équipe agricole à Perréon"

6 octobre 1916

"Je pars pour Fort-Vancia "



19 octobre 1916

"Je pars en permission à Carantec jusqu'au 10 novembre"

10 novembre 1916

"Je quitte Carantec"

12 novembre 1916

"J'arrive à Fort-Vancia,le dimanche matin"

21 novembre 1916

"Je quitte Fort-Vancia pour Lyon,
Je rentre à la caserne La Part-Dieu,pour apprendre le service automobile,
Je passe 15 jours d'instruction,puis 2 jours de convois d'essai"

28 décembre 1916

"Je suis reçu comme conducteur automobile"

31 décembre 1916

"Je pars en permission"

11 janvier 1917

"Retour de permission,j'arrive à Lyon-La Part-Dieu à 18 heures"



16 janvier 1917

"Je suis désigné de convoi pour Dijon"

17 janvier 1917

"Je pars au grand camp,pour m'occuper de mon camion avant de partir"




8ème Escadron du Train "auto"

20 janvier 1917 au 25 février 1917

 


20 janvier 1917

"Nous partons de Lyon à 8 heures du matin"

21 janvier 1917

"Nous arrivons à Dijon à 16 heures,
Nous sommes un convoi de 18 camions Berliet" 

24 janvier 1917

"Nous partons de Dijon pour notre destination"

 1er février 1917

"Dans l'aprés-midi,nous arrivons à notre cantonnement,
Avec le mauvais temps tous les jours ,la neige et la glace
les routes ont été très difficile à parcourir.
Nous sommes là pour le ravitaillement des lignes entre Soissons et Reims"

24 février 1917

"Sur la demande que j'avais faite de rentrer dans la marine,
on envoie l'ordre de m'envoyer dans mon dépôt,
je pars du front pour Versailles,ou se trouve un depôt automobile."

 


20 ème Escadron du Train"auto"

 25 février 1917 au 11 janvier 1919

 

26 février 1917

"J'arrive à Versailles,on me donne ma feuille de route pour Brest"


 

 

 Ces deux Escadrons du Train ne participaient pas,
en tant que tels,aux opérations mais seulement par l'intermédiaire
des diverses compagnies qu'ils ont mis sur pied à la mobilisation.
Ces unités qui étaient dispersées sur le théatre d'opérations,
étaient spécialisées en soutien de Q.G., en convois administratifs de corps d'armée (CVAD), 

en groupe de brancardiers divisionnaires.

1er mars 1917

"J'arrive à Brest à 10 heures du matin,
Je rentre au dépôt et je suis habillé"


6 mars 1917

"Je change l'habit de l'Infanterie Coloniale pour porter le col bleu de la Marine"

17 mars 1917

"Je reçois une permission de 7 jours à Carantec"

24 mars 1917

"J'arrive à Brest à midi,
je pars avec une équipe de charpentiers pour la Pyrotechnie Saint-Nicolas"

3 mai 1917

""Je quitte la Pyrotechnie pour le dépôt de Brest"

7 mai 1917

"Je suis appelé pour aller au front de mer dans le fort de Toulbroc'h"



19 mai 1917

"Je pars en permission à Carantec"

24 mai 1917

"Je rentre au Fort de Toulbroc'h"



24 juillet 1917

"Je pars en permission à Carantec"

28 juillet 1917

"Je rentre au Fort de Toulbroc'h"



24 septembre 1917

"Je reçois une Permission Agricole "

9 octobre 1917

"Je retourne au fort de Toulbroc'h"

17 novembre 1917

"Je pars en permission à Carantec"

21 novembre 1917

"je rentre au Fort de Toulbroc'h"



14 janvier 1918

"Je pars en permission à Carantec

18 janvier 1918

"Je rentre au Fort de Toulbroc'h"

30 janvier 1918

"Je reçois une  Permission Agricole"

10 février 1918

"Je rentre au Fort de Toulbroc'h"

 14 mars 1918

"Je prs en permission à Carantec"

18 mars 1918

"Je rentre au Fort de Toulbroc'h"

12 avril 1918

"Je reçois une Permission Agricole"

23 avril 1918

"Je rentre au Fort de Toulbroc'h"

29 avril 1918

"Je passe la viste médicale auprès du Major du Front de Mer"

2 mai 1918

"Je suis envoyé à l'hôpital Maritime de Brest
Après avoir passé la visite du médecin de l'hôpital,et avoir été plusieurs fois radiographié,
on me demande mes certificats de blessures,ceux de mes deux opérations
ainsi que les certificats d'origine"



16 mai 1918

"On me propose pour la réforme,je pars en convalescence à Carantec"

16 juillet  1918

"Je passe la visite au Dépôt de Brest"



17 juillet 1918

"Je rentre à l'Hôpital Maritime de Brest"



30 juillet 1918

"Je passe des visites au Dépôt de Brest "

31 juillet 1918

"Je repasse des visites
à l'Hôpital Maritime de Brest pour la réforme,
Mis incurable à la suite de mes blessures avec la réforme n°1"





1er août 1918

"Je pars de Brest,
et j'arrive à la maison avec le train de 8 heures du soir



"Arrivée du train à La Halte de Kerrichard,
Gare de Carantec-Henvic"


 

 

 

Mis en congé de démobilisation le 11 janvier 1919
Reçoit la médaille militaire


 

Libéré du service militaire le 1er octobre 1923


  

Campagne contre l'Allemagne

 du 9 février 1915 au 10 janvier 1919


 
"Merci à Alain et Andrée Jacq,
d'avoir conserver si précieusement,le carnet de route de leur grand père"

 

 

Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement